Présentation

Tunisie

J’ai fait de nombreux voyages en Tunisie
Je l’ai connue sous Ben Ali et après la révolution du jasmin

J’ai visité le sud, le nord, davantage l’est que l’ouest

Je n’ai jamais été plus attentive aux ombres que dans ce pays-là
Le soleil les défie
Et alors que je me glisse sous elles je vois entre mes cils un ciel bleu aux murs blancs
Et au devant, et au dessous, la vie comme partout et nulle part
Singulière et universelle

J’aime l’heure de la sieste
Les corps suspendus et tranquilles
Les sommeils

Je ne me sens jamais véritablement étrangère en Tunisie
Ce lien je ne me l’explique pas

Séries :

  • Désert
  • Seuls
  • Sieste

 

Emel Mathlouthi – Kelemti Horra

Nous sommes des hommes libres qui n’ont pas peur,
Nous sommes des secrets qui jamais ne meurent,
Et de ceux qui résistent nous sommes la voix,
Dans leur chaos nous sommes l’éclat.
Je suis le droit des opprimés,
Arraché par des chiens
Qui pillent le pain quotidien
Et ferment les portes devant l’éclat d’idées.

Je suis de ceux qui sont libres et n’ont pas peur,
Je suis des secrets qui jamais ne meurent,
Je suis la voix de ceux qui ne renoncent pas,
Je suis libre et ma parole est libre.

Je suis libre et ma parole est libre.
N’oublie pas le prix du pain,
N’oublie pas celui qui a semé en nous le chagrin,
N’oublie pas celui qui nous a trahis.

Je suis de ceux qui sont libres et n’ont pas peur,

Je suis des secrets qui jamais ne meurent,
Je suis la voix de ceux qui ne renoncent pas,
Je suis le secret de la rose rouge,
Rougeur que l’on a adulée des années,
Et dont l’odeur a été enterrée
En une journée.
Elle est sortie son voile en feu,
Pour appeler les hommes libres

Je suis une étoile dans l’obscurité,
Je suis une épine dans la gorge de l’oppresseur,
Je suis un vent par le feu attisé,
Je suis l’âme de ceux qui n’oublient pas,
Je suis la voix de ceux qui ne meurent pas.

Du fer, je forme de l’argile,
Avec laquelle je construis une nouvelle idylle
Qui devient des oiseaux,
Qui devient des maisons,
Qui devient vents et pluies.

Je suis les libres du monde uni,
De cartouches je suis.

Desert

Seuls

Sieste